Massif central République Française l'Europe s'engage dans le Massif central

Le projet du mois

VALOMAC

Le projet vise à conforter une qualité différenciée des produits issus des filières d’élevage herbager (lait et viande, bovin ovin […]

> Lire la suite

Tous les projets

> Je veux proposer un projet

Je veux proposer un projet

Accueil, Le Massif, Le Territoire

Le Territoire

Vaste comme l’Autriche ou le Portugal, le Massif central s’étale sur 85 000 km2, couvre quatre « grandes » régions et 22 départements en partie ou en totalité et compte 3,8 millions d’habitants.

Forêts, lacs, prairies, montagnes… Le Massif central est composé d’une mosaïque de paysages, qui constitue un formidable patrimoine naturel et culturel. Le territoire compte d’ailleurs dix parcs naturels régionaux, deux PNR en préfiguration, et un parc national.

Carte présentant le périmètre du Massif Central

Le périmètre du Massif Central

Le Massif central est une destination privilégiée pour les touristes. Il offre de nombreuses possibilités : activités sportives, visites culturelles, découvertes gastronomiques, thermalisme, etc. 26 sites, comme le Puy-de-Dôme, le viaduc de Millau, Vulcania ou Oradour-sur-Glane par exemple, attirent chacun plus de 100 000 visiteurs par an sur le territoire.

Un contexte social globalement favorable

L’indice de santé sociale du Massif central classe le territoire dans le 1er quart des régions françaises. Une première analyse de cet indicateur laisse entendre que la distribution des richesses dans le Massif central est plus équitable qu’en moyenne en France, un taux de chômage plus faible et que l’environnement social est plus favorable et plus sûr qu’ailleurs (moins d’expulsion de logement, moins de surendettement, moins de criminalité).

En revanche, le pouvoir d’achat des ménages y est plus faible, la précarité y est plus forte, en particulier celle des femmes (33,9% des femmes à temps partiel contre 29,6% au niveau national) et, à 23 661€, le PIB/habitant est le plus faible des régions métropolitaines.

Au-delà de son tissu économique, le Massif central a plusieurs atouts permettant de privilégier la qualité de vie, comme son environnement remarquable, un cout de la vie moins cher qu’ailleurs, sa capacité à accueillir de nouvelles populations. Ces atouts doivent contribuer à différencier le territoire pour qu’il continue d’être une montagne dynamique et habitée.

Des ressources naturelles remarquables mais dont la valorisation est encore fragile

Le Massif central est un espace remarquable du point de vue environnemental avec un quart de son territoire en ZNIEFF (zones naturelles d’intérêt écologique, faunistique et floristique).

Le massif représente 1/3 de la prairie française alors qu’il ne couvre que 15% du territoire national. De plus, la forêt occupe 1/3 du territoire, avec un taux de boisement supérieur à la moyenne nationale. Le Massif central est également un château d’eau, à l’instar des autres zones de montagnes françaises.

Malgré tout, le Massif central valorise très inégalement ses ressources phares. Les ressources, même si elles sont globalement de bonne qualité, connaissent des pressions variables. L’enjeu est donc de savoir répondre à cette pression pour assurer le bon renouvellement des ressources naturelles, nécessaires au développement d’un grand nombre d’activités économiques emblématiques (agriculture, tourisme, bois, énergie, eau notamment).

Des filières de pointe et d’autres à fort potentiel nécessitant d’être développées

Bien qu’en recul, l’industrie représente une grande partie de l’emploi salarié du Massif central (19,2%, ce taux est supérieur de 3.8 points à la moyenne en France métropolitaine). Parmi les filières de pointe se trouvent la mécanique, la plasturgie, la céramique entre autres.

Du côté de l’agriculture et de l’agroalimentaire, ce sont surtout la viande et les fromages qui font la renommée du massif. En 2008, plus du tiers des fromages AOC vendus en France provenaient des exploitations du Massif central.
D’autres secteurs phares, comme le bois ou encore le tourisme, représentent un potentiel important en matière de retombées économiques pour le territoire. Pour autant, la filière bois construction, qui est la plus dynamique en termes de création d’emplois, progresse moins vite dans le Massif central qu’en France.

Le périmètre Massif central

Le périmètre du Massif central est réparti sur 4 grandes régions, 22 départements, 516 cantons et 4068 communes. Ce périmètre croise également des entités administratives (arrondissements, EPCI, etc.) ainsi que des zonages spécifiques (PLU, SCOT, PNR, ZRR, etc.).

> Téléchargez le tableau des 4068 communes associant quelques zonages (fichier .xlsx – 2,2 Mo)

(Consultez également le site de l’Observatoire des territoires du CGET et créez vos propres cartes avec le module de cartographie dynamique en ligne. Ce module permet de combiner les zonages et de générer des cartes, des rapports, des extractions en fichier Excel, etc.)

Consultez les cartes des régions
et des départements concernés.

Typologie des territoires

La typologie des territoires est une étude commandée par la Datar en 2012 pour disposer d’une vision actuelle et précise des campagnes françaises et souligner la problématique d’espaces très spécifiques comme les massifs montagneux ou les littoraux.

> Téléchargez l’étude typologique de la montagne (PDF – 14 Mo)

Cette étude est une synthèse plus spécifiquement consacrée aux territoires montagneux.

> Téléchargez l’étude typologique du Massif central (PDF – 3 Mo)

Cette étude montre quelques exemples d’analyses à l’échelle de ce territoire.

Atlas du Massif central

Le Massif central s’étend sur 85 000 km2. Il représente 15 % du territoire national et compte 3,8 millions d’habitants. Si la population augmente de nouveau, timidement mais de manière significative selon l’INSEE (+ 0,4 % par an), elle reste plus âgée que la moyenne : l’âge médian est de 43 ans contre 38 en France métropolitaine. Toutefois, les nouveaux arrivants ont pour la plupart entre 16 et 40 ans et contribuent ainsi à rajeunir la population.

Pour maintenir cette tendance, il est donc impératif d’attirer de nouveaux habitants, jeunes et actifs.

L’INSEE a consacré en 2010 plusieurs dossiers concernant le Massif central :

> Téléchargez le n° 24 – Démographie – Attractivité (PDF – 7,4 Mo)

> Téléchargez le n° 25 – Appareil productif (PDF – 1,9 Mo)

> Téléchargez le n° 28 – Organisation territoriale (PDF – 8,1 Mo)

> Téléchargez le n° 29 – Population active (PDF – 3,6 Mo)

Schéma de Massif

La France compte six grands massifs de montagne en France métropolitaine dont le Massif central. Cinq d’entre eux (Vosges, Jura, Alpes, Pyrénées, Massif central) disposent d’un comité, qui réunit acteurs socioprofessionnels, collectivités et associations. Il définit un objectif prioritaire et rédige le schéma de massif : un document qui détermine les grandes orientations du territoire.

Validé en 2006, le schéma du Massif central a permis de définir trois axes de travail : faire venir de nouveaux habitants, créer des richesses économiques et rendre le territoire accessible, pour lutter contre la baisse démographique.

> Télécharger le schéma de massif (PDF – 3,1 Mo)

Une stratégie en trois axes

Pour faire venir une population jeune et active, encore faut-il lui proposer des services de proximité, des loisirs, etc. Du côté des entrepreneurs, il s’agit de favoriser leur implantation, de les aider à reprendre un commerce et les accompagner dans leur projet.

Améliorer la compétitivité et créer de l’emploi passe aussi par le développement des filières d’excellence comme la mécanique, la plasturgie, l’environnement, etc. Le Massif central dispose aussi de ressources naturelles comme le bois qu’il convient de mettre à l’honneur. L’agriculture et l’agroalimentaire sont également importants. Sans oublier le tourisme qu’il faut valoriser, tout comme les produits du terroir « made in Massif central ».

La mobilité des personnes mais aussi la circulation de l’information sont au cœur de la problématique de l’accessibilité. En effet, s’il est impératif pour le territoire de sortir de son désenclavement grâce à un maillage routier, ferré et aérien, il est important de développer les TIC et le très haut débit, pour conserver cette attractivité retrouvée.

Relecture du schéma (2011)

> Téléchargez la synthèse du rapport de relecture (PDF – 286 Ko)

Revenir en haut de page